Langage girafe et chacal

Langage girafe et Langage chacal

 

La girafe est un animal au long cou qui nécessite un grand cœur (gros par sa taille) afin d’alimenter en oxygène sa tête. Marshall Rosenberg s’est servi de cette image pour définir qu’avec un grand cœur on est capable d’observer ce qui se passe sans jugement, d’exprimer ses sentiments sans condamner personne en étant simplement dans l’expression de soi. Le langage du cœur est aussi celui de la justesse.

À contrario, le langage de la colère, de la critique, de l’évaluation et donc du jugement est attribué au chacal.

Le but de cette représentation imagée sert à clarifier où l’on se situe lorsque l’on communique. En accueillant le langage chacal et en l’examinant, en lui donnant libre cours dans un espace consacré à la thérapie, au coaching ou dans les jeux de rôle, on peut beaucoup plus facilement se dissocier de ce schéma inapproprié. Ensuite, il ne reste plus qu’à se reconnecter aux émotions, aux sentiments et aux besoins pour les reformuler à la façon girafe, sans générer de conflit.